Jeu Abduction

  • 5
4 avis

Dans ce jeu, vous n'allez pas conduire de voiture, vous n'allez pas non plus chevaucher une moto... mais vous allez prendre les commandes d'une soucoupe volante, et vous allez devoir enlever des humains, matière première pour votre usine de boites de conserve (miam !)... La vente de ces produits vous permettra de vous renflouer sur votre planète en crise...
Utilisez les touches directionnelles pour déplacer de haut en bas et de droite à gauche votre vaisseau, et la souris pour viser et attirer les victimes dans votre rayon. Elles seront inexorablement broyées et transformées en chair à pâté ! Vous pouvez prendre également des objets tels que des rochers ou des voitures et vous en servir comme projectiles, mais attention, ils ne passeront pas de le broyeur ! Avec les points acquis en cours de partie, vous pourrez acheter de nombreuses améliorations qui faciliteront grandement votre travail... Attention, ça va saigner !

Touches à jouer:Diriger la soucoupe volanteUtiliser le rayon absorbeur

Thèmes associés: jeux dans l'espace, jeux de garçon, jeux rigolos, jeux stupides, jeux de moto gratuits

Catégorie associée: jeux d'action

Question / astuce: Soyez le premier à poser une question ou donner une astuce sur Abduction

Dans le jeu Abduction, vous allez découvrir que même les aliens peuvent vivre des situations de crise ! Un petit nombre d'entre eux n'a pas trouvé mieux pour s'en sortir que de faire des conserves d'humains, et vous voici aux commandes d'une soucoupe volante qui va devoir ramasser sa matière première sur terre... A vous d'enlever le maximum d'humains dans le temps imparti par le chrono ! Pour naviguer, utilisez les touches directionnelles et la souris pour déclencher votre rayon absorbeur.

profil de flavmumucool

  • 5
trop super meme trop super mega genial je le conseil

Posté par flavmumucool

profil de jackoups

  • 5
pas mal pas mal

Posté par jackoups

profil de ardeche

  • 5
ouais c tro génial

Posté par ardeche

profil de jacquemoud

  • 5
il ler trop bien

Posté par jacquemoud